10 signes qui montrent qu'il est temps de quitter votre job

Ces 10 signes qui montrent qu’il est temps pour vous de quitter votre job

La chanson “Should I stay or should I go” de The Clash, ça pourrait être votre hymne du moment (Ou alors “Should I leave” de David Charvet, selon vos goûts musicaux que je ne jugerais pas ;)). Indécis·e, vous vous demandez si le moment est venu de dire au revoir à votre patron car “chacun sa route, chacun son chemin” (RIP Tonton David). J’ai choisi pour vous 10 signes qui montrent clairement qu’il est temps pour vous de quitter votre job.

Signe #1 : vous enviez ces collègues qui ont quitté le navire

“Quoi??!! Bidule s’en va ? Quelle chance !” Le pire, c’est quand ce collègue allait, de source sûre, bénéficier d’une promotion / venait d’obtenir une augmentation scandaleuse / était promis à un brillant avenir dans la boîte. Et là vous vous dites : “un jour, ce sera moi!”. Ce qui me permet d’enchaîner sur le signe suivant.

Signe #2 : vous avez déjà les grandes lignes de votre discours de pot de départ

“Je me souviens encore de ce jour où j’ai intégré l’entreprise comme si c’était hier, et aujourd’hui, je pars vers un nouveau challenge, etc…””Je remercie mon chef, sans qui rien n’aura été possible, etc…”. Variante en tant de covid : vous avez un brouillon de mail avec pour objet “perso” où vous avez déjà noté les bullet point de votre futur mail de départ.

Signe #3 : votre rituel du début de journée ? Un check du côté des offres d’emploi sur Linkedin

Vous ne cherchez pas vraiment de job pour le moment, mais bon, vous “êtes à l’écoute du marché” comme on dit. Il est loin le temps où à votre arrivée le matin vous consultiez les “actus marché”, les rapports des ventes ou encore les derniers articles de l’intranet d’entreprise !

Signe #4 : vous guettez tous les signes qui pourraient annoncer un plan de départ volontaire ou un licenciement économique – oui, c’est moche

Ce serait quand même plus facile si c’était votre employeur qui vous montrait gentiment la sortie, non ? Variante pour les plus téméraires : vous réfléchissez sérieusement aux façons de donner envie à votre employeur de mettre sur la table une rupture conventionnelle – autrement appelé “le graal”.

Signe #5 : vous ne cachez plus votre ennui aux réunions de brainstorming sur les nouveaux projets / produits / parcours clients…

Non décidément, vous n’arrivez plus à faire semblant. Impossible de vous intéresser à tout ce qui touche de près ou de loin à l’avenir de votre boite (sauf si ça pourrait amener à un plan de départ volontaire ou un licenciement économique – cf. plus haut). Normal, vous ne vous projetez plus. Si vous êtes encore là, c’est juste parce que vous n’avez pas encore trouvé la sortie.

Signe #6 : vous bénissez le télétravail à 100% (merci le covid!)

C’est sûr, le télétravail vous a permis d’économiser du temps de trajet, de vous lever plus tard le matin, et de faire la ptite méditation/”power nap” de l’après-midi en toute discrétion. Mais surtout, vous ne croisez plus vos collègues ! Et ça, c’est la cerise sur le gâteau !

Signe #7 : vous faites du tri dans vos dossiers et votre boite mail

Vous venez de mettre à la corbeille les 13 versions intermédiaires de la présentation du projet “machin truc” de 2011 – qui, soit dit en passant, n’a jamais été lancé. De la même manière, vous avez supprimé tous les rapports hebdo des 3 dernières années. Et tant qu’on est là, comment on fait pour ne plus les recevoir ces rapports?

Signe #8 : vous êtes irritable, dormez mal et votre dos se bloque régulièrement

Ces signes ressemblent furieusement aux symptômes du burn out. Vous pouvez lire mon article à ce sujet. Pour le coup, il est urgent de réagir ! N’attendez pas qu’il soit trop tard, et consultez votre médecin si vous en ressentez le besoin.

Signe #9 : vous dévorez tous les articles qui ont pour titre “ils nous racontent leur changement de vie”

Et ça tombe bien, des témoignages de ce type, il y en a à foison ! Dans les médias traditionnels ou sur le web. Capital fait même une émission spéciale chaque année sur M6 ! ça pourrait vous donner des idées.

Signe #10 : vous avez déjà tapé dans votre moteur de recherche favori “est-il possible de vivre de sa passion?” ou “comment devenir rentier?”

Vous connaissez par coeur cette citation de Confucius : “Choisis un travail que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie”. Clairement ça vous parle. Faute de trouver un job passion, vous ne seriez pas contre devenir rentier.

A vous qui avez lu cet article jusqu’au bout (et je vous en remercie!), j’ai 2 aveux à vous faire.
1er aveu : tous les signes sont tirés de mon expérience personnelle (à l’exception du #6, j’avais des collègues en or!!)
2ème aveu : j’ai toujours eu un petit faible pour David Charvet 😉

Si certains de ces signes vous parlent, n’hésitez pas à me le dire en commentaire. Et si j’ai réussi à vous mettre dans la tête la chanson “Should I leave” de David Charvet, dites le moi aussi 😉

Pour partager l'article :
  • 4
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire