presupposes de la PNL

Les 10 présupposés de la PNL (1ère partie)

La PNL, ou Programmation Neuro Linguistique, est un modèle qui permet de comprendre comment nous fonctionnons en tant qu’individu. Ce modèle, extrêmement riche, est utilisé dans de nombreux domaines : thérapie, coaching, communication, apprentissage, management, etc. Il existe en PNL 10 hypothèses de base, que l’on appelle des “présupposés”. Je vous les partage, avec mon interprétation, dans cet article en 2 parties.

La carte n’est pas le territoire

Concrètement, cela signifie que chacun de nous a une façon différente de voir le monde dans lequel nous vivons. Ainsi, chaque individu interprétera à sa manière une situation ou un évènement donné. Cette même situation ou ce même évènement pourra être interprété d’une manière totalement différente par une autre personne. Il vous est peut-être déjà arrivé de debriefer d’une réunion professionnelle avec un ou une collègue qui était présent·e également, et de vous rendre compte que vous n’aviez pas du tout eu la même expérience. Ce qui s’est passé pendant cette réunion, c’est le territoire, la réalité “factuelle”. Chacun de vous a construit sa propre interprétation, sa carte, qui tiendra compte de ses croyances, ses valeurs, son vécu, etc.

Tout comportement a une intention positive pour la personne

A chaque fois que nous agissons, nous cherchons à combler un besoin. C’est en cela qu’un comportement a toujours une intention positive pour la personne qui agit. Ce besoin peut être conscient ou inconscient. Et même les comportements que l’on pourrait juger négativement ont une intention positive pour la personne qui réalise l’action en question. Si on prend l’exemple d’un enfant indiscipliné en classe, son intention positive pourrait être de se faire accepter par les autres enfants. Du point de vue de l’adulte, le comportement de cet enfant peut être jugé négativement. Pourtant, l’intention de l’enfant qui agit est positive.

A chaque moment une personne fait le meilleur choix possible en fonction de ses ressources et de ses capacités

Dans une situation donnée, nous cherchons à faire le meilleur choix parmi une liste d’options possibles. Nous construisons cette liste à partir des ressources et des capacités que nous avons développées. L’un des enjeux d’un accompagnement en coaching va être d’augmenter cette liste d’options.

Il est impossible de ne pas communiquer

Communiquer ce n’est pas seulement parler avec des mots. D’ailleurs vous connaissez certainement cette étude du professeur Albert Mehrabi qui montre que le discours a en réalité un impact faible sur l’auditoire, seulement 7%. La façon de dire les choses (le para verbal) représente 38% et le langage corporel compte pour 55%.

Toutes les ressources dont la personne a besoin pour atteindre ses objectifs sont en elle-même

Cela signifie que nous avons en chacun de nous les ressources dont nous avons besoin pour atteindre nos objectifs (sous réserve quand même qu’ils soient réalistes et atteignables). L’accès à la ressource dont nous avons besoin peut être empêché par des croyances limitantes que nous avons sur nous-même ou nos capacités.

Vous avez pu découvrir 5 des 10 présupposés de la PNL dans cet article. Je vous invite à lire mon article sur les 5 autres présupposés ici.

Pour partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire