Comment faire de votre voix intérieure votre alliée ?

Un des moments où on a le plus besoin de croire en soi, c’est lorsqu’on envisage un changement important dans sa vie professionnelle (quitter son emploi, changer de métier, entamer une reconversion professionnelle, etc.). Impossible de se lancer si on ne croit pas en ses propres capacités à faire de ce changement une véritable réussite.
Or, votre propre voix intérieure – celle qui vous dit “je n’y arriverai jamais”, “je ne suis pas assez ceci ou cela” – peut être un véritable handicap, et empêcher le passage à l’action.
Dans cet article, je vous explique comme apprivoiser votre voix intérieure pour en faire votre alliée.

Une voix intérieure concentrée sur le négatif

Votre voix intérieure est constituée des injonctions et des conditionnements reçus pendant l’enfance : ce qui est bien ou mal, important ou futile; les comportements à privilégier et ceux à éviter.

Elle vous accompagne tout au long de la journée, commente vos faits et gestes, ainsi que ceux des autres. Elle peut aussi vous empêcher de dormir la nuit à force de ressasser des évènements passés. C’est aussi la championne pour anticiper négativement les évènements futurs. Car oui, c’est son problème, elle est très souvent pessimiste et négative ! Ce penchant s’explique en réalité par sa vocation initiale.

Sa vocation initiale : vous protéger dans un monde hostile

Générée par le cerveau primitif, la voix intérieure existe depuis l’époque où l’homme vivait dans un environnement sauvage. Sa survie était alors constamment menacée par de multiples dangers. C’est par instinct de survie que le cerveau interprète négativement certains éléments de son environnement. 

Vous avez peut-être aussi remarqué que votre voix intérieure accordait beaucoup de crédit au regard des autres. Là encore, cela s’explique par l’instinct de survie : appartenir à une communauté était capital à cette époque. Impensable donc d’adopter des comportements qui aboutiraient à être exclus de la communauté.

Mais aujourd’hui, dans nos contextes de vie modernes, la voix intérieure est bien souvent inadaptée. D’où la nécessité de l’apprivoiser pour en faire votre alliée.

4 étapes pour apprivoiser votre voix intérieure

  1. Commencez par vous déculpabiliser 🙂
    Ce n’est pas de votre faute si votre voix est d’un naturel négatif, vous savez maintenant que c’est dans son ADN !
  2. Observez votre voix intérieure comme un objet de curiosité : à quels moments apparaît-elle ? Que vous dit-elle le plus souvent ?
  3. Notez ce que votre voix vous dit, puis “challenger” ses propos : sont-ils utiles? Sont-ils factuellement vrais? Y’a-t-il des preuves ?
    Ces questions devraient vous permettre d’identifier les remarques blessantes ou dévalorisantes qui sapent votre confiance.
  4. Imaginez ce qu’une personne bienveillante vous dirait à la place. Quels conseils pourrait-elle vous donner ? Comment pourrait-elle vous encourager ?

Ces 4 étapes devraient vous permettre de prendre du recul vis-à-vis des propos de votre voix intérieure, et de les remettre à leur juste place. En remplaçant ses propos par des paroles bienveillantes, vous devriez ressentir plus de confiance dans votre capacité à atteindre vos objectifs et à vous lancer dans l’action.

Pour partager l'article :
  • 2
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire